Macaron

Le Macaron : une origine médiévale … et pas française

 

A l'origine,  le macaron est italien (maccherone signifie pâte fine en italien). Il est en effet apparu en Italie durant le 14ème siècle. Il arriva en France au 16ème siècle grâce à Catherine de Médicis. 

 

En Italie, la recette deviendra celle de l’amaretti, croquant mais pas moelleux comme notre macaron.

 

A l’époque, un macaron n’était qu’un simple biscuit. Ce n’est qu’après 1830 que des pâtissiers parisiens (dont le petit fils de Louis-Ernest Ladurée) eurent l’idée d’accoler 2 coques entre elles et de les garnir avec une ganache. Ainsi était né le macaron parisien ou "fantaisie".

 

La France des macarons

 

De nombreuses villes ou territoires en revendiquent pourtant la paternité :

 

- Le macaron de St Jean de Luz date de 1660 quand le pâtissier basque Adam décida d’en offrir à Louis XIV pour son mariage. Depuis, la recette est restée et le succès n’a jamais décliné.

 

- Les macarons de Paries s’appellent les mouchous : ils sont nés en 1948, dont plutôt récemment, d’une erreur de confection de macarons ! Leur particularité est qu’ils comportent 2 coques assez aplaties mais non garnies

 

- Une recette originale datant de 1854 pour ceux de Boulay : une coque croustillante et l’intérieur bien fondant, fabriqués avec des amandes fraîches broyées à la main. Le macaron de Nancy, quant à lui, contient des amandes. C'est celui que nous réalisons à Valençay

 

 - Le macaron de Cormery ressemble un peu à un rocher meringué à la noix de coco en forme d’anneau ! Une histoire très ancienne puisqu’il remonterait créé par les moines de l’abbaye de Cormery au 8ème siècle.

 

- Le macaron d'Amiens avec son cœur vraiment fondant obtenu grâce à la qualité des amandes utilisées (les amandes Valencia) et du miel.

 

- Le macaron de Montmorillon prend une forme spéciale au moment de sa fabrication, avec des sortes de rayures sur le dessus. Mais il reste fondant, tout comme celui de Boulay.

 

- Le macaron de Joyeuse qui ne ressemble pas vraiment aux autres, il contient de la farine, comme pour un petit gâteau sec. De ce fait, il n’est pas moelleux mais bien craquant.

 

 - Le macaron de Lauzerte dans le Tarn et Garonne, une spécialité locale que vous trouverez … chez un charcutier-traiteur dans le village. Un petit macaron « à l’ancienne » craquelés sur l’extérieur.